Une fois logué sur un site E-commerce, le client va moins vite !

By

login-small

Le temps de chargement d’un site internet est un facteur clé (sinon Le facteur clé) pour optimiser son taux de conversion et améliorer ses performances en ligne. A l’occasion du Bargento 2014, le salon dédié à Magento, Guillaume THIBAUX, co-fondateur de Quanta Computing, a présenté les statistiques de vitesse des principaux sites utilisant Magento en France. Outre la vitesse relativement “moyenne” observée, c’est le phénomène de ralentissement de la vitesse de navigation une fois logué sur un site qui attire aujourd’hui notre attention.

Qu’est ce que le temps de chargement d’un site internet ?

Le temps de chargement doit être découpé en deux parties :

  • Le temps serveur : c’est le temps passé dans la machinerie interne qui comprend le CMS, la base de données, etc. La page est construite et ensuite renvoyée au navigateur de l’utilisateur pendant ce temps “serveur”. Durant cette phase, impossible pour l’utilisateur de voir à l’écran des éléments. La page reste blanche.
  • Le temps navigateur : le navigateur web utilisé reçoit le squelette de la page à construire (le code HTML). Son affichage commence, et les images, ainsi que d’autres petits éléments, se chargent alors. La page, même si elle n’est pas totalement chargée, peut parfois être utilisable.
  • Le temps de chargement d'un site internet découpéLe temps de chargement d’un site internet découpé

    Le temps serveur moyen observé par Quanta Computing auprès des 25 sites les plus importants sous Magento est de 398 ms.

    A part deux ou trois exceptions, toutes les valeurs que nous avons mesuré sont plutôt aux alentours de 250/300 ms. C’est un résultat que l’on peut qualifier de moyen. En tant qu’expert on recommande 100 ms maximum. Cela n’est pas si compliqué à atteindre en ayant de bonnes pratiques et en réalisant plusieurs optimisations.” explique Guillaume THIBAUX.

    Le temps de chargement pour un client est plus lent

    Le temps serveur de 398 ms a été obtenu en faisant passer des sondes sur les différentes pages des sites. Page d’accueil, page catégorie, page produit, panier. Plusieurs types de pages ont été analysés pour faire ressortir cette statistique. La même opération a été menée, en parallèle, en ajoutant une étape supplémentaire : le loguing. Que se passe t-il si un internaute demande exactement les mêmes pages, mais en étant connecté avec un compte client ? Le temps de chargement est plus lent…

    Moyenne des temps de chargement d'un client loggéMoyenne des temps de chargement d’un client logué

    Le temps serveur moyen observé par Quanta Computing est de 602 ms. Le temps de chargement est en hausse de 51% en contexte logué. “Cela peut se comprendre technique, vu de l’extérieur. Un utilisateur connecté nécessite plus d’appels d’informations. Il faut charger son compte, son historique. Le problème c’est qu’en passant de 398 à 602 ms, ce sont 2% de conversion qui partent en fumée” explique Guillaume THIBAUX.

    Le client, pourtant déjà acheteur, se voit donc “pénalisé” avec une navigation plus lente. Ce constat n’est pas une fatalité. En effet, parmi les 25 sites les plus importants sous Magento en France, le plus mauvais élève possède un temps de chargement moyen de 1,81 s / page en mode logué (1,53 s / page en étant non-logué)… mais le meilleur élève est lui à  53 ms / page (51 ms / page en étant non-logué). Conclusion ? Il est possible d’aller vite, très vite, avec Magento. à condition de se doter d’une politique de performance intelligence.

    Retrouvez ici la conférence sur le sujet dans son intégralité :

Tags

e-commerce, Magento, page loading time, Performance, performance intelligence, speed