Réussir son test de montée en charge avec Quanta

By

Pourquoi réaliser un test de montée en charge ?

Commençons par le début. Si votre site e-commerce est en croissance en nombre de visiteurs et de chiffre d’affaire… alors, sa capacité d’accueil doit suivre. C’est une des règles primordiales de la web performance.

De nombreux facteurs peuvent avoir un impact sur cette fameuse capacité d’accueil : des mises en production tout au long de l’année, des changements dans la base de données, une augmentation du trafic, l’ajout de nouveaux modules ou encore une modification dans le back-office. Et qui dit déficit dans la capacité d’accueil, dit ralentissements importants du site, mauvaise expérience utilisateur, et chute dans le taux de conversion ! Un comble pour ces périodes pendant lesquelles on réalise souvent le plus gros de notre chiffre d’affaire.

Pour toutes ces raisons, la capacité d’accueil de votre site doit être anticipée et testée.

Prenons l’exemple des soldes, ou de toute autres grosses opérations commerciales temporaires, et qui drainent un important afflux de visiteurs. Ces périodes représentent un enjeu capital pour le chiffre d’affaires des sites de e-commerce, pouvant représenter à elles-seules 35% du volume des transactions de l’année.

Vous avez dit 35 % du chiffre d’affaire de l’année ? Il s’agit donc de ne pas se louper !

Dans ce contexte, un test de montée en charge va permettre de :

  • Mesurer la limite réelle de la capacité d’accueil de votre site, typiquement pour se rassurer dans les semaines qui précèdent une période de soldes.
  • Comparer le volume des visiteurs simulés avec le trafic réel déjà réalisé dans le passé sur le site.
  • Identifier précisément les goulots d’étranglements, et axes d’optimisations possibles permettant de repousser les limites d’accueil.

Il est typiquement conseillé de faire un test de charge avant un pic de trafic important, après une migration, ou par exemple avant/après une phase d’optimisation pour en mesurer objectivement les bénéfices.

En menant ces phases de test depuis QUANTA, il est possible d’aller lire précisément ce qu’il s’est produit avant, pendant, et juste après la surcharge de l’architecture.

illustration-blog-post-reussir-test-montee-en-charge-optimisation

Un peu comme la boîte noire d’un avion, l’analyse de ces données se révèle cruciale pour identifier les goulots d’étranglement, et prioriser les prochaines optimisations à mener.

Comment ça marche ?

Un test de montée en charge, sans outil de pilotage et monitoring, c’est :

  • des heures de préparation par les équipes techniques (configuration logicielle, création de scripts de visites, surveillance manuelle des indicateurs en temps réel de la plateforme, coupure manuelle en fin de test, écriture de rapports…),
  • un coût moyen de 5000 € par test,
  • du temps d’organisation côté métier.

À l’inverse, un outil tel que QUANTA gère tout le processus, depuis le lancement du test jusqu’au rapport.

CALIBRAGE DU TEST DE MONTÉE EN CHARGE

QUANTA se base sur des scénarios préconfigurés, et automatise le calibrage des “visiteurs virtuels” (simulés par l’outil lors du test), sur vos utilisateurs réels, tels qu’ils ont été mesurés dans votre compte Google Analytics*.

2 Clics plus tard, le test démarre.

illustration-blog-post-reussir-test-montee-en-charge-run-load-test

FIN DU TEST DE MONTÉE EN CHARGE

En tant qu’outil de surveillance, QUANTA va vérifier chaque minute que la plateforme répond correctement.

Par conséquent, dès que la sonde commence à enregistrer des ralentissements trop importants, à l’approche du seuil de votre capacité d’accueil, le test de montée en charge s’arrête automatiquement.

Le test est terminé ? Parfait, on connait désormais la limite de l’architecture après chaque test de montée en charge :

illustration-blog-post-reussir-test-montee-en-charge-load-test-results

La présentation des résultats est claires. Désormais, plutôt que de dire “on tient 2500 requêtes/minute“, vous pourrez dire “on tient exactement 3 fois le trafic enregistré aux dernières soldes…“. Cela vous permettra de comprendre précisément si la situation est problématique au vu du volume de visites qui sont attendues.

Comment aller plus loin en cas de mauvaise surprise ?

Imaginons le scénario du pire. Vous réalisez que la capacité d’accueil mesurée est en deçà du trafic attendu le jour des soldes ! Sans action préventive, le site va logiquement planter.

illustration-blog-post-reussir-test-montee-en-charge-more-results

Pas de panique. Car vous pouvez désormais “revoir le film”, et identifier la source des ralentissements qui se sont produits pendant le test de montée en charge, en cliquant sur “Plus de détails“, dans l’application QUANTA.

Bon tests de montée en charge à tous et n’hésitez pas à nous contacter ici si vous souhaitez utiliser Quanta pour vos tests.