Directeurs Marketing, il est temps de choisir la pilule rouge !

By

S’il y a bien une chose de vrai aujourd’hui, c’est qu’on ne manque pas de sites de e-commerce ! Il est donc essentiel pour les Directeurs Marketing de trouver des moyens novateurs pour se démarquer sur ce marché encombré. Pour ce faire, non seulement ils utilisent leur fibre créatrice pour attirer de nouveaux visiteurs, mais ils se penchent également sur les questions de  Performance Web et de SEO.

Cependant, comme la technologie dans ces domaines devient de plus en plus spécifique et pointue, les Directeurs Marketing ont tendance à multiplier les applications qu’ils utilisent, et les entreprises avec lesquelles ils travaillent. Au lieu de tout faire en interne, ils ont tendance à construire leur projet marketing comme un patchwork de réalisations de leurs propres équipes, d’une agence web, d’une agence de référencement, et de leurs services d’hébergement.

De fait, ils peuvent aisément perdre de vue la vision globale du projet, et ne plus savoir qui fait quoi. Tout ceci, au final, les empêchant de correctement décider des priorités à fixer afin de poursuivre leur croissance.

Mais c’est une chose du passé. Comme Neo dans “The Matrix”, leur choix se porte de plus en plus sur la pilule rouge, pour enfin reprendre le contrôle de leur projet. Ils veulent savoir ce qui se passe réellement avec leur site, dans tous ses aspects et spécificités. Ils ne veulent pas se limiter à une position de lointain décideur, qui ne comprend pas les défis techniques qu’un e-store représente, et qui compte trop sur les opinions des autres pour décider ce qui est bon ou mauvais pour l’avenir de l’entreprise.

Alors, sautez dans le Nebuchadnezzar, et reprenez le contrôle des processus de votre site e-commerce, avec les 3 conseils suivants.

Vous attirerez plus de visiteurs si vous savez qui ils sont

Tout d’abord, si vous voulez attirer plus de visiteurs sur votre site, vous devez les cibler spécifiquement. Il faut arrêter les filets jetés au hasard dans la grande mer qu’est Internet. Vous devriez commencer par analyser le profil de vos clients et comprendre leur origine.

Certains spécialistes du marketing laissent cette analyse à des organismes externes. Ces agences recueillent les données et peignent ensuite un portrait du client typique. Mais ce n’est pas la seule solution.

D’autres spécialistes du marketing utilisent des outils d’attribution pour reprendre le contrôle de leurs données et faire l’analyse en interne. Cela permet aux managers de voir de quelle manière les visiteurs trouvent leur site, et ce qui les amènent à acheter. En bref, un outil d’attribution évalue si une campagne de marketing est réussie ou non.

Prenez un outil d’attribution bien connu comme Mazeberry. Il affiche des indicateurs de performance et tri toutes les données qu’il reçoit afin d’identifier les indicateurs les plus précieux que vous pourriez utiliser. Google Analytics, et Bizible sont également intéressants pour cette tâche, ou encore Merchandising.io pour une vision plus spécifique de la «performance du produit».

La gestion efficace d’un processus marketing peut grandement contribuer à réduire les coûts d’acquisition de clients. C’est pourquoi les outils d’attribution peuvent devenir un puissant atout dans la boîte à outils marketing. Ils peuvent réduire les coûts d’acquisition de clients jusqu’à 15%.

Vous devriez vraiment planifier la publication de votre contenu

Maintenant que vous êtes en mesure de connaître l’origine de vos visiteurs et les méta-tags que vous devriez améliorer, vous devez garder vos visiteurs sur votre site.

Mais ces utilisateurs ont un temps limité à consacrer à votre site, et sont susceptibles de le visiter à un moment spécifique de la journée. Compte tenu de cela, la planification du moment où vous publiez votre contenu peut vraiment améliorer la rétention des clients. Toutefois, pour faire cela, vous aurez besoin de plonger dans certaines métriques pour comprendre quand et comment parler avec votre prospect. C’est le meilleur moyen d’avoir un maximum d’impact en un minimum de temps.

Et c’est là que les outils d’automatisation deviennent utiles. ?

Habituellement, ces outils vous donneront des indicateurs précis pour identifier les canaux marketing (emailing, réseaux sociaux, publicité payante, … etc.) qui attirent le plus de visiteurs / clients / prospects vers votre site.

Ils vous permettent également de programmer des messages à afficher sur les réseaux sociaux les plus connus, de gérer vos campagnes d’emailings, … etc. Un outil d’automatisation comme HubSpot, par exemple, vous propose même automatiquement de publier à l’heure la plus pertinente (déterminée par les résultats de vos précédentes campagnes marketing) ! Mais ce n’est pas le seul nom sur le terrain. Datananas, IKO System, Hatchbuck, Hubspot ou Marketo sont aussi d’excellentes options comme outil d’automatisation.

S’ils sont utilisés correctement, ces outils augmentent considérablement les chances de conversion.

Vous avez besoin d’un bon outil d’analyse pour savoir si chaque page est performante

Un magasin en ligne doit être mis à jour régulièrement, par exemple pour ajouter de nouveaux articles ou modifier certains prix. Mais plus votre site se développe, plus vous vous exposez aux ralentissements et aux périodes d’indisponibilité. En outre, un site lent entraîne habituellement une expérience client détériorée (Eh bien oui ! Personne n’aime attendre quand il fait du shopping en ligne !), et comme nous le savons tous, cela conduit à une perte importante de visiteurs, et donc, de ventes.

Et c’est là que vous pénétrez dans le monde de la performance web et de l’optimisation.

Vous souhaitez faire grandir votre boutique en ligne, et attirer de plus en plus de clients, mais sans perdre de vitesse ou de qualité d’UX? Eh bien l’optimisation est faite pour vous.

Mais avant d’optimiser votre plateforme, il vous faut trouver d’où viennent les problèmes.

«Est-ce que je devrais d’abord me concentrer sur la page d’accueil ou sur le panier ?» «Qui de mes devs ou de mon hébergeur sont responsables ?» Pour répondre à ces questions, vous pouvez utiliser un outil de pilotage. Ces outils vous permettront de monitorer votre magasin et d’extraire les données relatives à la performance de votre site. C’est le but d’outils tels que Google Analytics, Pingdom, Dareboost, Blackfire (un outil définitivement très “tech / dev”, qui va très loin dans les optimisations d’application) ou Quanta.

En tant qu’outil de pilotage, Quanta extrait à la fois les données utilisateur réelles (issues de Google Analytics) et données backend, frontend et serveur des sites de e-commerce, les analyse et identifie la raison majeure des ralentissements. L’outil, destiné aux Directeurs E-Commerce et Marketing, vous aide ainsi à prioriser les optimisations les plus adaptées à votre site, en présentant les données dans des tableaux de bord clairs, et avec des indicateurs pratico-pratiques.

Et voilà ! C’est tout pour ces 3 conseils pour reprendre le contrôle de la croissance de votre site e-commerce!

Maintenant, vous êtes vraiment prêt à laisser de côté la pilule bleue, et plonger tout droit dans la réalité de vos données. Pour prendre de bonnes décisions, n’ayez pas peur de plonger dans les aspects techniques de votre site, et de tester ces 3 conseils, car ils vous aideront à vous recentrer sur votre vrai travail : le management de votre équipe et de votre stratégie de développement.