Comment la vitesse impacte la conversion des sites e-commerce ?

By

Si vous possédez un site e-commerce, vous connaissez sans doute déjà les règles fondamentales qui régissent votre activité. « Pour qu’un produit se vende, il doit être accessible ». Ce principe guide vos choix en matière d’ergonomie, de SEO, de marketing. Et si vous ajoutiez une nouvelle donnée ? « Pour qu’un produit se vende, il doit être accessible, rapidement ».

Analyse de l’impact de la vitesse de chargement sur le taux de conversion.

Oui, la vitesse est un facteur clé pour optimiser la conversion sur une boutique en ligne. Vous en doutez ? Les chiffres que nous avons compilés ici vont vous faire changer d’avis.

Sur internet, le temps, c’est de l’argent

La connexion à internet des Français s’améliore toujours. Accès au très haut débit, à la fibre, ils peuvent désormais surfer plus rapidement. Oui, mais les sites, eux, ont tendance à devenir plus lourds. Ajout de jQuery, de code de suivi pour le trafic, de flash… plusieurs briques logicielles sont utilisées, et ces technologies ont pour fâcheuse habitude d’alourdir les performances du site, et les délais de réponse serveur. Et alors ? L’internaute attendra un peu avant de voir la page. Si le site met environ 5 secondes à se charger (temps moyen souvent évoqué), cela ne change pas grand-chose. Faux.

Sachez que Google a observé qu’un ralentissement de 4/10e seulement de son moteur de recherche réduisait le nombre de requêtes par jour de 8 millions[i]. Chez Amazon, 100 millisecondes de latence ont pour effet une réduction de 1% de chiffre d’affaires. Les internautes ne sont pas patients. Ils quittent un site trop long à charger, entrainant une baisse du taux de conversion, et du chiffre d’affaires. La vitesse, un paramètre que vous pouvez négliger ? Non.

Ode à la vitesse

Prenons l’exemple de Walmart, grande chaine de distribution aux Etats-Unis. En constatant que le site se chargeait plus lentement que la concurrence (tel que eBay ou Amazon), Walmart a décidé d’agir. Pour chaque seconde gagnée au niveau du temps de chargement, le taux de conversion a augmenté de 2%. Pour chaque amélioration de 100ms, les revenus générés ont augmenté de 1%[ii] (comme pour Amazon).

En clair, les internautes abandonnent une page qui met trop de temps à se charger (généralement plus de 4 secondes). Les internautes sur mobile ont plus de patience, mais abandonnent eux aussi les pages trop longues à charger… Moralité, si vous avez une politique d’amélioration continue, qui vise à augmenter le taux de conversion, l’efficacité de votre référencement, et le chiffre d’affaires, cela doit se faire en agissant notamment sur la vitesse de votre boutique e-commerce !

[i] Chiffre disponible sur http://www.globaldots.com/how-website-speed-affects-conversion-rates/
[ii] Détail des actions de Walmart à lire ici : http://fr.slideshare.net/devonauerswald/walmart-pagespeedslide